La Fondation des Prix du magazine canadien décerne le Prix pour contribution exemplaire 2016 à Madame Kim Pittaway.

Aaron McKenzie Fraser - photographer - http://www.amfraser.com
Photographe: Aaron McKenzie Fraser

Toronto, ON (28 avril 2016) – La Fondation des prix du magazine canadien (FPMC) a le plaisir d’annoncer que Madame Kim Pittaway recevra le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire à l’occasion du gala annuel, le 10 juin prochain. Le dévouement exceptionnel dont a fait preuve la journaliste, rédactrice, professeure et mentore tout au long de sa carrière a eu une incidence déterminante au sein de l’industrie du magazine canadien.

« Simplement de savoir que les chances sont de notre côté », écrit Kim Pittaway dans un article portant sur les mythes et réalités du cancer du sein, « peut faire une différence ». Ce reportage publié en 2008 dans le magazine More s’adresse directement aux femmes et aux familles en ayant assez de redouter les examens médicaux angoissants, les questions difficiles et les choix de vie susceptibles ou non d’augmenter les risques. La journaliste, qui anticipe adroitement les peurs de ses lecteurs et lectrices et partage sans pudeur ses propres angoisses, ficèle un récit clair et précis, empreint d’empathie. À l’instar d’une professeure douée, elle vise avant tout à renseigner son public – en faisant pencher les chances du côté de ses lectrices, en faisant une différence dans la vie des gens qu’elle touche.

Journaliste et chroniqueuse d’une perspicacité exceptionnelle, Kim Pittaway amorce sa carrière chez Chatelaine au début des années 90. Elle gravit rapidement les échelons jusqu’au poste de directrice de rédaction, et supervise le développement des premières plateformes numériques du magazine, à une époque où très peu de gens dans le milieu décèlent le potentiel du web. « Kim s’est rapidement taillé une réputation de leader sur plusieurs fronts  » se rappelle Rona Maynard, ancienne rédactrice en chef de Chatelaine. « Elle impressionne ses lectrices grâce à sa chronique franche, ses pairs par son généreux mentorat et les décideurs d’entreprise par son esprit stratégique. »

Lorsqu’elle succède à sa mentore à la barre de la rédaction de Chatelaine, Kim continue d’épauler les auteurs émergents. Beth Hitchcock, qui a écrit son premier article de magazine pour Kim, se souvient : « Grâce à ses conseils, j’ai appris l’art de la structure, l’importance du choix des mots, et, plus important encore lors du processus de révision, le langage de la collaboration et du respect ». Les journalistes qui travaillent avec Kim ne tarissent pas d’éloges à son égard; on louange régulièrement son engagement et sa capacité à tisser le type de relation étroite qui permet de soulever les questions ardues qui font ressortir le meilleur chez un journaliste et dans un récit.

Après son départ de Chatelaine en 2005, Kim réoriente sa carrière vers l’enseignement et le journalisme à la pige. On peut lire ses reportages dans les pages de Today’s Parent, More, Homemaker’s, Cottage Life, Best Health, Reader’s Digest, entre autres. La qualité de ses articles lui vaut huit nominations aux Prix du magazine canadien. Détentrice d’une maîtrise en création littéraire – profil récit du Collège Goucher, Kim enseigne le journalisme et à l’Université Ryerson avant de se joindre à la faculté de l’Université King’s College et de mentorer les étudiants du programme de maîtrise. « Kim nous a appris qu’un magazine est comme un casse-tête : il faut déplacer les morceaux jusqu’à ce chacun soit à la bonne place. Elle insistait sur l’importance du travail d’équipe et sur la façon de donner vie aux récits », partage Nicole Halloran, diplômée 2014 de King’s College, au sujet de son ancienne professeure.

Chef de file respectée au sein de l’industrie du magazine canadien, Kim prône l’intégration, le bénévolat, le partage des connaissances et la valorisation de la marque. Elle siège pendant un temps au comité de rédaction de THIS Magazine, ce qui témoigne de son engagement envers les petites publications, qui sont souvent des tremplins pour les jeunes auteurs en début de carrière. Elle est également consultante auprès de Magazines Canada et de l’Association des éditeurs de magazine de l’Alberta depuis de nombreuses années et sillonne le pays en vue d’amorcer un dialogue avec ses pairs, avec l’objectif d’identifier des pistes pour parfaire notre art et travailler en plus étroite collaboration. « En tant que consultante pour les magazines et les éditions numériques, Kim a apporté une aide inestimable à tellement d’éditeurs et de marques. Elle propose des conseils à la fois complexes, innovateurs et honnêtes, et ce, toujours avec convivialité et humour, » commente Lisa Murphy, directrice des services créatifs pour House & Home Media.

Prônant la défense des droits et la reconnaissance des créateurs de magazines, Kim accepte en 2006 de présider le conseil d’administration de la Fondation des Prix du magazine canadien. Pendant son mandat, elle aide à donner une direction à l’organisation – et à l’industrie – afin de renforcer sa mission, qui est d’appuyer et de promouvoir le travail des professionnels qui produisent le contenu digne d’un prix que tant de lecteurs de magazines apprécient au pays.

Pour son dévouement sans borne envers l’industrie du magazine canadien, son esprit d’initiative et son mentorat qui a influencé la carrière de tant de jeunes auteurs, et pour son soutien inébranlable envers les créateurs de magazines, la FPMC est fière de rendre hommage à Kim Pittaway en lui octroyant le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire, la plus prestigieuse distinction individuelle décernée par la fondation.

La FPMC est fière de remettre à Kim Pittaway le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire, la plus haute distinction individuelle décernée par la Fondation.

Kim Pittaway recevra son prix à l’occasion du gala annuel de la 39e édition des Prix du Magazine Canadien, le 10 juin prochain à Toronto. Les billets seront en vente dès le 2 mai. Les finalistes dans les 39 catégories de prix seront annoncés le lundi 2 mai.